Plan du Site Le Musée   accueil du site menu précédent : histoire Suite de la Chronologie Abréviations
Acronymes utilisés
Codes des colonnes Contact
M

TC

Dates

 

Evénements

origine infos
       

Recherche dans la page : avec I.E. : Ctrl + F

 
        LES ORIGINES jusque 1930  
           
           
  T

- 6000 ?

  Traces de l'écriture de nombres et de calculs élémentaires dans la civilisation sumérienne et Mayas.
Viennent ensuite des traces plus proches dans les civilisations chinoises et égyptiennes.
 
  T

-3000 ?

  Premiers bouliers compteurs en Chine.  
  T

200?

  Restes d'abaques de calcul trouvées dans la civilisation romaine.  
  T

820 ?

  Abdallah Muh ibn Musa Al Khwarizmi établit le raisonnement logique
que la Comtesse Ada Byron nommera "Algorithme"
BullInfo n° 7
m  

1623

  W. Schickard, mathématicien et cartographe allemand crée la première machine à calculer mécanique , ainsi que d'autres instruments pour la cartographie et l'astronomie. Encycl. Britanica
m  

1628

  William Oughtred,  mathématicien anglais, invente la règle à calcul linéaire ou circulaire.
Cette paternité est contestée : Richard Delamain en publie une description en 1629, mais aurait pu copier Oughtred.
 
m  

1642

  La Pascaline, machine à calculer (add, soustr), inventée par Blaise Pascal Encarta
m  

1694

  Machine à cylindre de Leibniz, elle fait la multiplication en "mémorisant" le multiplicande"
Le cylindre de Leibniz va se retrouver sous différentes variantes dans les machines
des générations suivantes.
Braban.
  T

1728

  Le mécanicien français FALCON invente un métier à tisser à programme
à cartes perforées. (en 1804, Jacquard en fera l'industrialisation)
BullInfo n° 7
  T

1780

  L'américain Benjamin Franklin découvre le courant électrique (fameuse expérience du cerf-volant), jusque là uniquement étudiée dans son aspect "statique" Encarta
m  

1804

  J.M. Jacquard, inventeur français, débute la fabrication des métiers à tisser
automatiques à programme sur cartes perforées
Encarta
        ICI COMMENCE LA REVOLUTION INDUSTRIELLE DU XX SIECLE
 
 
m  

1822

  Arithmomètre de Thomas de Colmar, première additionneuse commercialisée
(1500 ex !)
Braban.
   

1829

  Le code mis au point par Louis Braille pour les aveugles est diffusé.
Intéressant : 6 points pour représenter 64 caractères. C'est le premier codage de ce type, préfigurant celui adopté dans les premiers ordinateurs.
Histoire de Louis Braille
  T

1833

  Michael Faraday observe la variation de la résistance électrique de certains métaux en fonction de la température. SIE
  T

1837

  Samuel F.B. Morse (US) et simultanément Sir Charles Wheatstone (GB)
inventent le principe du télégraphe.
Morse définit son fameux code basé sur des impulsions de courte et longue durée
Premier pas vers la codification mécanique des textes
encarta
m  

1837

  Machine analytique de Charles Babbage, aidé de la Comtesse Ada.
--> +infos
FEB Actualités n°33 (2,1)
  T

1847

  Parution du premier livre de logique algébrique de l'irlandais G. Boole. Gardner
  T

1847 oct

  Werner Siemens et Johann Georg Halske fondent un atelier de fabrication
de télégraphes et autres appareils électromécanique. Début d'une grande aventure industrielle. !
SIE
m  

1869

  "Piano" logique de S. Jevons, basé sur la log. algébrique de Boole. (UK)
L'appareil était une forme primitive de machine à carte perforée et comportait un clavier.
M. Gardner
m  

1869

  Invention de la dynamo par le belge Zenobe Gramme Enc Britanica
  T

1873

  Lors d'une expo de machines produites par Gramme, découverte que la dynamo peut fonctionner comme moteur.
Tout est en place pour le calcul électromécanique !
Enc. Britanica
  T

1873

  Willoughby Smith (UK) met en évidence la variation de la résistance du sélénium
en fonction de l'intensité lumineuse.
SIE
m T

1874

  Emile Baudot, employé à l'Administration française, met au point un télégraphe
avec clavier 5 touches et code approprié. (origine du code du même nom )
et du terme " Baud" = nbre de bits/sec )
SIE
  T

1876

  A. Graham Bell avec Thomas Watson réussissent la première expérience
de transmission téléphonique.
encarta
  T

1877

  Création de la Bell Telephon  Company Encarta
m  

1884

  brevet de la Machine à Statistique de H. Hollerith, à cartes perforées Itinér
m  

1884

  J. H. Patterson fonde la National Cash Register Company (future NCR). Première machine mécanique de caisse www.ncr.com ../history
  T

1886

  Fondation par W.S. Burroughs de la société qui porte son nom pour exploiter
ses brevets, dont la première additionneuse à touche avec imprimante
Larousse
m  

1896

  Hermann Hollerith réalise la première trieuse de cartes perforées www.cyberstreet.com
m  

1887

  Le premier comptomètre, conçu par Dorr E. Felt commercialisé par
a Felt & Tarrant Cy de Chicago.
C'est aussi la première machine à calculer avec des touches à enfoncer.
Braban
m  

1887

  Machine de Léon Bollée, construite en plusieurs ex. contenait un système pour
mémoriser les tables de multi ! Utilisait principe tables de Pythagore.
Braban
m  

1889

  l'International Time Recording Co introduit l'horodateur IBM
m  

1890

  Hermann Hollerith a réalisé la machine à statistique basée sur la carte perforée, elle sert pour dépouiller le recensement de 1890 aux U.S.
La lecture de la carte se fait par contacts électriques au mercure.
Braban
Lars Eide p24
m  

1890

  En Autriche, T.H. Schäffler construit des reproductions sous licence de la machine à statistique de Hollerith.
C'est lui qui y ajoute le tableau de connexion. Hollerith adoptera cette inovation en 1895.
Mais en 1896, Schäffler revend sa compagnie.
Lars Eide p131
  TMC

1897

  Hollerith crée la "Tabulating Machines Co"(TMC) dont il détient 50.2 % des parts. Lars Eide
  T

1897

  Guglielmo Marconi réussit une transmission sans fil de 13 km, dans sud Angleterre SIE
m TMC

1897

  Nouveau système à cartes de Hollerith pour le calcul du fret des chemins de fer :
Poinçonneuse de carte plus fiable, tabulatrice avec tablleau programme , 4 compteurs pour additions et une  trieuse horizontale à 210 cartes / min.
Lars Eide p47
m TMC

1889

  La machine Hollerith de TMC est présentée à l'exposition universelle de Paris. Elle y obtient la médaille d'or et se fait connaitre en Europe. Des brevets en avaient déjà été déposés dans les grands pays européens. Lars Eide
m  

1900

  Le début du siècle voit la diffusion des systèmes d'impression automatique des adresses. Par exemple le système "adressographes" basé sur des cartes métalliques rangées dans des armoires durera encore jusque dans les années 1960. GN
m T

1901

  Lucien March invente le classi-compteur qui servira aux rescencements français de 1901 à 1930. Lars Eide p134
m T

1902

  Premières machines analogiques mécaniques (pour la résolution d' équations) Encarta
m T

1902

  Système de  John K. Gore constitué d'une trieuse de cartes perforées pour les statistiques des assurances.
La carte de Gore , plus petite que celle de Hollerith, n'a que 90 positions.
Lars Eide p44
m T

1906

  Inventée par de Forrest à partir de la diode à tube , la triode va permettre l'essor de l'électronique et plus tard du calcul électronique. Wikipedia
m T

1907

  John Royden Pïerce innove en proposant des cartes adaptées à chaque application. Cela imposera évidemment des machines aux mesures de chacune des cartes. Il aura un certain succès auprès de moyennes entreprises. La même année, Hollerith définit la carte perforée 45 colonne qui deviendra un standard jusqu'en 1928.
John rejoindra TMC en 1918 en lui revendant ses brevets.
Lars Eide p97
m Powers

1909

  Tabulatrice de James L Powers, avec compteurs imprimants Itinér
  Dehomag

1910 nov

  Création de la Dehomag (Deutche Hollerith Maschinen Gesellschaft mbh) ,agence de TMC pour l'Allemagne, l'Autriche et la Hongrie. Elle construira sous licence des machines ATM, qui deviendra IBM. Dehomag innovera en développant des améliorations.. Wikipedia,
Lars Eide p146
m Burroughs

1911

  W. Burroughs crée et commercialise une additionneuse avec mécanisme
d'impression des sous-totaux et totaux..et peut faire soustra
ctions.
Lars Eide
m Powers

1911

  J. L. Powers fonde la Powers Accounting & Tabulating Machines Co ( ATM) qui concurrence la société TMC d'Hollerith.
Utilise la carte perforée d'Hollerith, mais restent en numérique jusqu'en 1943 !
Lars Eide p82
m TMC

1911

  la British Tabulating Machines Cy ( BMTC) , inspirée des brevets d'Hollerith, fournir des tabulatrices conçues en Angleterre pour le rescencement.
Pour résoudre le problème des mesures anglaises, elles sont équipées de 36 compteurs.
Lars Eide p142
m T

1912

  Le principe de la diode est trouvé par l'américain Lee de Forest, c'est "l'Audion" Encarta
m NCR

1912

  Important procès anti-trust fait aux USA contre NCR qui détenait près de 90 % du marché des caisses enregistreuses. Ce procès déterminera plus tard une politique commerciale prudente de TMC puis IBM afin d'éviter de prêter le flanc à ce genre de procès. Lars Eide p111
m Siemens

1912

  Siemens et Halske créent un appareil télégraphique rapide (1000 K par min.)
avec bande perforée et dispositif de traduction.
Cet appareil sera à la base du réseau européen de télégraphe. opérationnel dès 1919
SIE
m T

1913

  La triode est inventée par l'américain Lee de Forest.
Elle sera à la base des systèmes de détection, d'amplification, d'oscillateurs.
L'autrichien Robert Von Lieben fait la même découverte, mais n'utilise pas le vide.
Encarta
m Powers

1914

  première tabulatrice avec Imprimante chez Powers. Uniquement numérique, comme les machines à calculer dont elle s'inspire. Lars Eide p84
m TMC

1914

  Thomas J. Watson doit quitter NCR où il avait acquis une grande expérience. Il prend la direction de TMC. ,réorganise la vente, le développement et crée un esprit d'entreprise. Il oriente aussi TMC vers le marché comptable. En 1921, Watson aura entièrement changé le profil de TMC, devenu Tabulating Recording Company dès 1914. Lars Eide p111,112
  Powers

1915

  Powers crée une filiale aux U K : Accounting Tabulating Machine Cy of G. B. (ATMC) Lars Eide p143
m  

1915

  Premier calculateur analogique Itinér
m Powers

1916

  Powers A M C présente 3 innovations importantes pour ses tabulatrices :
tableau de connexion interchangeable par type de tâche, imprimante numérique, lecture mécanique des cartes par "pins", ce qui, pour l'époque, est bien plus fiable que la lecture électrique de Hollerith.
Lars Eide p85
m Powers

1916

  Powers A M C présente un nouveau concept pour sa poinçonneuse de cartes. Assistée électriquement,, elle retera la meilleure du marché jusqu'en 1926. Lars Eide p87
  TMC

1917

  TMC, future IBM, développe une imprimante à barre pour ses tabulatrices. Cette technologie sera ensuite développée sur ses futurs produits. Lars Eide p113
M  

1918

  Enigma, machine à crypter à base de cylindres est inventée et développée par l'ingénieur en électricité allemand Arthur Scherbius . Wikipedia
m Bull

1919

  En Norvège, Frederik R. Bull propose à sa compagnie d'assurance de fabriquer une machine à statistique, au lieu d'acheter celle de Hollerith,
fort chère
Membull
m GE

1920

  GE réalise un calculateur analogique simulant les courts-circuits dans un réseau CBull n°59
m Bull

1921

  Machine à statistiques de Frederik Rosing Bull, avec sélecteur de cartes.
-
->photo
Itinér (2,4)
m IBM

1921

  TMC (future IBM) introduit sa tabulatrice avec impression des chiffres au moyen de barres verticales. Système imaginé par Clair Lake, ingénieur de la Cie. Cette tabulatrice restera au catalogue jusqu'en 1940. Lars Heide p115
m  

1922 ?

  Machine à statistiques de la société Kamatec créée par Jan Stuivenberg en Hollande.
 
Lars Heide
m  

1923

  Enigma est commercialisée par son inventeur. L'armée allemande s'y intéressera vite et cette machine, qui passera de 3 à 5 cylindres, sera déterminante dans la guerre 1940-45. Wikipedia
m Bull

1924

  Trieuse de cartes perforées Bull à tri vertical 200 cartes/min -->photo CBull fev 55 (2,2)
  IBM

1924 fev

  C.T.R prend le nom d' IBM ! feb
m Powers

1925

  Système d'impression alphanumérique de James Powers IBMT
m T

1925

  Vannevar Bush, prof et chercheur au MIT construit un puissant calculateur analogique pour résoudre des problm math. complexes. Encarta
m Reming
ton

1927

  Fusion de  Reminton Typewriter Cy, Dalton Adding Machine Co et Rank Kardex Library Bureau
 pour former Remington Rand Inc. Cette dernière absorbe la Powers Accounting Machine Cy qui devient sa division "Powers Accounting Machine"
Lars Heide p89
m IBM

1928

  IBM dépose le brevet de la carte perforée à 80 colonnes et trous rectangulaires qui remplace la carte 45 colonnes à trous ronds.-->photo
avec cettenouvelle carte, IBM propose une reproductrice de cartes ancien format 48 col vers nouveau format 80 col.
Lars Heide p120
m IBM

1928

  La tabulatrice IBM peut être équipée d'un dispositif de soustraction par calcul du complément; (voir chapitre technologie) Lars Heide p120
  Bull

1928

  La société suisse H.W. Egli commence à fabriquer les machines sous brevet Bull Membull
m Bull

1929

  A. Knutsen conçoit la trieuse de cartes horizontale --> photo feb, (2,3)
m IBM

1929

  IBM peut enfin présenter une poinçonneuse de carte équivalente à celle de Powers : alimentation, perforation, éjection de la carte électriquement. Lars Heide p114
m IBM

1930

  IBM rachète l'invention de la Donat Bank (Allemagne) qui consistait au départ à remplacer 10 chiffres par 10 lettres imprimables par la tabulatrice.
Portée ensuite à 12 lettres, cela suffisait pour réaliser des factures internes aux sociétés.
Lars Heide p122
m  

1930 nov

  Premier brevet USA pour la lecture optique de codes à barres. Seront d'usage uniquement aux chemins de fer jusqu'à l'invention du code EPC en 1974.. wikipedia
           
           
       
Retour haut de page Suite Chronologie