Plan du Site

Le Musée

accueil du site menu histoire   Contact  

 

Les Langages de Programmation qui furent utilisés chez Bull à travers son histoire.
Les bases de données, les tableurs

La Programmation et les Ordinateurs, passés et présents.

A) Langages de programmation utilisés sur l'une ou l'autre des séries d'ordinateurs Bull, Bull-GE, Honeywell Bull
(les langages des machines CII devenus CII-Honeywell Bull sont repris dans un second tableau)

en gras : langages adoptés par plusieurs autres constructeurs

Nom Systèmes Domaine d'utilisation Ratio (*)
utilisation (évaluation époque 1990)
       
ADA machines sous Gcos 7 et 8 Applications européennes spatiales *      (sur ADA, voir le site http://d.feneuille.free.fr/ )
ALGOL Gamma 60   *
APL GCOS7 et SIRIS8 Langage à l'écriture très dense et rigoureuse *      (surtout utilisée par des spécialistes, le seul qui s'écrit de dr à g !))
APT GCOS II et III Programmation pour automates programables *
APS GE 100 Assembleur de base ***
ASSEMBLEUR Mini6 DPS6 Langage de base ***
AUTOCODE G30   ***
AUTOCODE G10 (les 2 autocodes sans rapport l'un avec l'autre) ****
BASIC Time-Sharing surtout, PC   ****
BAL GE400 Basic Assembly Language **
BAL Micral Langage de base (différent du BAl de la série IBM 360) *
COBOL  (ANSI) toutes sauf G60, G115 et série 50 applic de gestion **** (Toujours maintenu par Micro Focus)
COBOL IDS GE400, toutes les séries sous GCOS 7 et 8,  DPS6 Gestion de base de données IDS1 et 2 **
COBOL MINI GE58  DPS61   **
C machines sous UNIX , Linux et Windows. Langage de développement de logiciels ***
C GCOS7   *
C++ machines sous UNIX, Linux et Windows Langage objet **
FORTRAN presque toutes applic. Scientifiques ***
EASYCODER H200 H2000 Assembleur de base ***
EASYWRITER H200 H2000 Pour générer des états
comprend aussi un Query
 
JAVA (Sun Microsyst) machines récentes sous UNIX,  LINUX
et Windows
pour applications Internet, orienté objet **
GEMAP ou GMAP GE600 GE6000 Macro Assembly Language ***
GESAL GE53, 55, 58  DPS61 Assembleur de base ****
GPL GCOS7 Générateur de programmes système *
HTML machines sous Unix, Linux, Windows Editeur avec Hyper-Textes **
IQS DPS7/ GCOS7 langage d'interrogation de bases de données *
QM-TPT machines sous Gcos 3 moniteur d'interrogation de base de données **
LISP  ? Pour simulations et Intelligence artificielle.  
MAL GE400 Macro Assembly Language ***
RPG  (IBM) Mini6, DPS4, DPS6, 64 et DPS7 Application gestion avec facilités
pour l'impression
**
TAB GE100 Macro assembleur **
TABOL Time-Sharing Gestion de tableaux *
       
PASCAL machines CII sous  Siris 7 et 8
machines sous Gcos 7 et 8
Resté dans domaine scientifique *
PROLOG MICRAL Avec Gestion base de donnée pour PC **
PHP machines récentes sous UNIX
et LINUX
Pour sites web animés **
PL1  (IBM)  sous GCOS3 ? pour applications gestion et scientifique *
PYTHON tous OS tournant sur PC pour scripts web langage relativement récent (2005), simple et qui semble avoir un avenir.
Disponible dans le cadre de Open Source
SQL sous DPS7 et GCOS7 et 8 langage d'interrogation de base de donnée standardisé. *
VISUAL BASIC   Langage objet *
RUBY tous OS tournant sur PC Langage open source, interprété et entièrement objet.
La première version a vu le jour en 1995
Ecrit dans le même esprit que Perl et Python, Ruby gère entre autres automatiquement la mémoire, le typage.
 ?

(*) Ratio d'utilisation : fréquence d'utilisation estimée chez les clients de la ligne de produit en question
(Informations rassemblées en 2008 par G Natan, tableau encore à compléter)

B) Machines produites par CII sauf CII 10070
NB : IRIS 50/60/45 fonctionnèrent sous Siris 2 et 3, IRIS 80 sous Siris 7 et 8 .

Nom Systèmes Domaine d'utilisation Ratio
utilisation
       
Symbol toutes langage de base **
Metasymbol toutes macro langage ***
Fortran II Mitra 15,115,125   **
FortranIV Siris 2 et 3   **
Pascal Mitra 125    
LPS Siris 2,3,7,8 langage de développement de systèmes
aussi utilisé par d'autres machines "Unidata".
*
Macro LPS Siris 2,3,7,8    
Algol Siris 2,3,7,8 sous Siris 2 et 3 c'était un Algol hybride pour applications militaires. ¨*
Cobol Siris 2,3,7,8   ***
Magiris Siris 2,3 macro langage *
APL Mitra, Solar, Siris8 voir commentaire tableau 1 *
Basic Siris 8 TS   **
Simula 67 Siris 7,8    
FLAg Siris 2,3   ?  
       

(Informations rassemblées en 2008 par des anciens de CII et membres de FEB_histoire )

                            _______________________________________________________

Par ailleurs, on trouvera une excellente étude sur les langages de programmation sur :
 http://www.infres.enst.fr/~elc/cours/Evolution-Langages-Riguidel.pdf

 

C) Bases de données utilisées sur des machines de la Cie Bull :

Nom Systèmes Genre Ratio
utilisation
       
IDS et IDS II GE 400, GE6000
GCOS 3, 6  et (plus rare), 7et 8
Base de donnée imaginée par Batchmann en 1960.
Structure hiérarchique et arborescente.
**
Total H200 et H2000 Hiérarchique simple **
Oracle machines sous Unix Relationnelle ** (systèmes post 1980)
Informix machines sous Unix Relationnelle  
Access machines sous Windows/ Office Relationnelle ** (systèmes post 1985)
       

 

D) Les Tableurs et leur histoire

Un Tableur est un outil pour réaliser une feuille de calcul, une matrice, comprenant c colonnes et l lignes.
Dans une feuille de calcul, on trouve des sous-totaux et des totaux verticaux, et des montants de certaines lignes sont déduits par calcul des données prises généralement dans la ligne en question.

On a retrouvé des feuilles de calcul chez les Egyptiens.

Les feuilles de calcul les plus courantes étaient réalisées en comptabilité.
Les scientifiques et les militaires établissaient et utilisaient des feuilles de calcul : tables de logarythmes, de valeurs trigonométriques, tables de tirs, etc.

Quand sont apparues des machines à faire des tableaux ?

1911 : Avec la première machine à calculer possédant une imprimante, on réalisait déjà un tableau à une  colonnes,
avec sous-totaux. La forme du tableau n'était cependant pas modulable.

1930 : Parallèlement, parmi les machines à cartes perforées, on trouve la Tabulatrice. (La T31 chez Bull).
Comme son nom l'indique bien, elle est conçue pour réaliser des tableaux papier de plusieurs colonnes et d'un nombre très important de lignes.
Le tableau nécessite d'être programmé, mais peut servir un nombre indéfini de fois. Les données sont présentées sur cartes perforées dans un format prédéfini.

1945 : Des machines comptables permettent de réaliser des tableaux comptables sur feuilles avec entrées des données variables par clavier.

1960 : Ces mêmes machines travaillent avec des feuillets équipés de mémoire à bande magnétique.
        Des états complexes peuvent être réalisés, états qui sont autant de tableaux: factures, salaires, stocks, livres comptables, ...;

1966 : Le premier tableur sur ordinateur, disponible aux utilisateur d'ordinateurs en Time-Sharing de GE : le TABOL
            Mais les utilisateurs sont reliés à l'ordinateur par un terminal papier.

1979 : La génération des tableurs manipulables à l'écran d'un Ordinateur Personel :

            1979  VISICALC, créé par Dan Buklin et disponible sur Apple II

            1982  MULTIPLAN, créé par Microsoft et disponible sous CP/M et MS/DOS
                    Chez Bull il sera fort utilisé avec le Questar 400 multiposte.

            1983 LOTUS 123, pour les PC sous MS/DOS. Gros succès jusqu'à ce que Excel atteigne aux mêmes fonctionnalités.

            1987 EXCEL, créé par Microsoft pour tourner sous Windows 2.0
                    Le succès de Windows s'accompagne du succès d'Excel, d'autant qu'il était intégré dans l'offre.
                    C'est à partir de Win 95 que la suite bureautique de Microsoft fut offerte séparément.

            1988 La suite bureautique WORKS de Microsoft, offre un tableur, sous-ensemble de Excel, à prix réduit et consommation mémoire réduite.
                    Disponible à partir de Win 95. La compatibilité n'est que partielle : un document WORKS doit être sauvegardé en forme "EXCEL" pour
                     pouvoir être repris.

            2004 La suite OPEN OFFICE offre une alternative de plus en plus prisée à Windows et donc à Excel.
                    Cette suite comprend le tableur CALC.

           

Retour haut de page

 

     retour au menu histoire