Bull Micral 15" L'Attaché" 1986
 

6,9

Modèle : Bull Micral 15 L'Attaché

Bull devait impérativement disposer d'un portable dans sa gamme de micro-ordinateurs Micral.
Des licences furent achetées au Japon, la conception fut affinée et le produit fabriqué au Japon.
Un des partenaires de Bull à l'époque était NEC, d'où le choix du CPU.

CPU : Nec V20 à 4.77 MHz (115% à l'indice PCTOOLS 4.30)
RAM/ROM : 640Ko avec un slot d'extension / BIOS
Graphisme : CGA sur écran LCD monochrome rétro éclairé vert-clair sur brun démontable

Les éléments de base :
"    UC : CPU 1202
"    bloc floppy disques : un ou deux de 3"1/4 pouces 720 KB ou un bloc disque dur 20 Mb(Epson IDE 8 bits) .
      interface pour télécom
"    bloc alim : PSS 1202

Compatible IBM AT.

Poids, hors batterie ou transfo : 5 kg.
Dimensions : 35/33/7.5 cm


Logiciel MS/DOS
Windows 2.11
avec Winword 1.0 et Excel 2.1


La sacoche élégante grise à passepoil vert, typiquement Bull donc belle. Elle permet l'utilisation du portable sans le sortir : le comble du raffinement. On doit pouvoir y mettre batteries ou transformateur. la documentation également. Cette jolie housse est assez encombrante.

Encore quelques originalités :

1.    Il y avait possibilité d'alimentation par batterie. En configuration disquette seulement, vu la consommation. Durée maximale de 4 à 5 heures.

2.    La possibilité de travailler en configuration "de base" sans disque du tout était possible mais très théorique : utilisant seulement la RAM, cela en faisait une calculette élaborée... et fort encombrante !
3.    La plupart des écrans étaient en noir sur fond jaune. Dans cette configuration la lisibilité était satisfaisante.
4.    Le pavé d'alimentation était encombrant et lourd. Visible sur la photo.
5.    Bull avait conçu le dos détachable afin de pouvoir utiliser la machine en 2 configurations différentes : par ex, en laissant le dos équipé d'un  disque et d'une disquette au bureau pour plusieurs personnes, l'autre dos étant équipé de deux disquettes. Les disques étaient chers, à l'époque !
6.    Il y avait une batterie intégrée spécifique pour conserver durant 1 mois la configuration en CMOS. Après, il fallait reconfigurer.

  

copyright G.Natan   retour menu histoire
Machine visible chez FEBB