Les machines à cartes perforées constituaient ce qu'on a appelé "La Mécanographie".
Contrairement à ce que le mot "graphie" pourrait laisser à penser, il s'agissait avant tout de machines électromécaniques servant à traiter l'information perforée sur des cartes, ou à transporter de l'information sur ces cartes.
Seule parmi toutes, la tabulatrice était équipée d'une imprimante sur papier, et encore ne pouvait-elle imprimer que les caractères alphabétiques majuscule, les chiffres et certains signes spéciaux.

Ces machines ont connu leurs heures de gloire entre 1930 et 1960.
Leur poids et leur encombrement a causé leur disparition rapide une fois remplacées par les ordinateurs.
Toutefois en France en Belgique et en Allemagne des passionnés ont conservé et restauré plusieurs de ces engins.

 

La liste ci-contre renvoie à des photos et commentaires de certaines de ces machines de marque Bull.
Pour celles de notre collection nous avons aussi enregistré le son.